Dioz

Les frères jumeaux Thierry (basse) et Sébastien (Guitare) Paulico ont rencontré leur troisième acolyte Cédric Lucas (Batterie) en octobre 1996. Alors étudiants, les trois complices passent plus de temps à jouer de la musique de manière autodidacte dans les rues de Nantes qu’à aller en cours.

Dïoz est donc né en décembre 1996 lorsqu’ils ont décidé de louer un local de répétition pour faire de la musique électrique.

Au départ, la musique de Dïoz était un mélange de Rock puissant avec des sonorités électro, mais sans machines, juste certains petits sons issus d’un sampler fait maison avec un Atari ST et des effets sur la guitare. Pas de chant, simplement de la musique.

Très vite, Sébastien, Thierry et Cédric multiplient leurs écoutes musicales en variant les styles, ce qui, très vite, a fait évoluer le son du groupe.
L’univers reste le même, unique avec des touches Jazz, des bizarreries en plus et un vrai sampler.

Avec ce trio, Dïoz à sorti 4 albums :
Braz Kitoruen (1997)
Les règlements de Contes (1999)
Zphélützia (2000)
Dïoz (2001)

Ils ont fait les premières parties de The Ex et Blonde Redhead au Fuzz’Yon (La Roche sur Yon) et de Magma au VIP (Saint Nazaire).

En 2003, le trio se sent le besoin de greffer de nouveaux instruments afin d’apporter de nouvelles couleurs à sa musique, sans cesse en évolution. C’est chose faite avec l’arrivée de deux saxophonistes : Matthieu Prual et Matthieu Liaigre. Ces deux musiciens issus du conservatoire insufflent un côté Jazz au Rock originel du trio. Sébastien, en plus de sa guitare se met à chanter et à jouer du Farfisa.

La musique s’apparente alors de plus en plus au Jazz-Rock Progressif et Psychédélique des années 70 (King Crimson, Soft Machine, Franck Zappa, Magma, etc…) avec des morceaux de plus en plus longs.

Avec ce quintet, Dïoz sort un nouvel album : Reset (2004)

En 2005, le groupe se voit grandir à nouveau avec l’arrivée de Jimmy Fetiveau (Saxophones), Charlotte Merand (Violon), Baptiste Joalland (Trombone) et Alan Regardin (Trompette). Matthieu Liaigre quant à lui quitte le groupe pour s’instaler en Inde.

Alors commence la compositions de deux grandes oeuvres durant respectivement 40 et 25 minutes intitulées  »Camping Mélodie Partie 2 » et  »Camping Mélodie Partie 3 ». Le groupe fait deux tentatives d’enregistrement mais en vain. Exercice trop difficile… Ces morceaux n’existeront qu’en Live.

En 2009, Dïoz continue à jouer dans sa grande formule mais également en Trio comme à ses débuts.

Discographie

Braz Kitoruen (1997)
Les Règlements De Contes (1999)
Zphélützia (2000)
Dïoz (2001)

Reset (2004)

A joué:

Les Lunanthropes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 1 =